Mobilier & Acoustique
Aménageur d’espaces    I    Créateur de bien-être au travail

S'informer, les normes acoustiques, les open space

SOURCES d'informations générales, normes acoustiques...

Le Centre d'information et de documentation sur le bruit (CIDB)

logo cidbLe Centre d'information et de documentation sur le bruit (CIDB) est un lieu de ressources et de diffusion de l'information voué à la promotion de la qualité de notre environnement sonore. Association loi 1901 à but non lucratif, reconnue d'utilité publique, le CIDB a pour principales missions d'informer, de sensibiliser, de documenter et de former sur le thème de la protection de l'environnement sonore.

Créé en 1978 à l'initiative du ministère chargé de l'Environnement, le CIDB est l'interlocuteur privilégié tant du grand public que des quelques 1 000 organismes publics ou privés intervenant dans le domaine de la gestion de l'environnement sonore.

 

Site du Centre d'information et de documentation sur le bruit.

 

Qualité acoustique des bureaux et des espaces associés : la norme NF S31-080

La norme Acoustique - Bureaux et espaces associés - Niveaux et critères de performances acoustiques par type d'espace 31-080 de Janvier 2006 traite de la qualité acoustique des bureaux et des espaces associés : bureau individuel, bureau collectif, espace ouvert, plateau à aménager, salle de réunion, espace de détente, salle de restaurant et circulation.


Pour un projet de construction d'immeuble de bureaux, l'acoustique doit être intégrée dès le début de la conception. Ainsi, ce référentiel donnera les critères minimum à respecter selon la qualité acoustique choisie par le Maître d'Ouvrage : « Courant », « Performant » ou « Très Performant ». Ces trois niveaux de performances sont décrits ci-dessous :

 

  •  Niveau Courant : correspond au niveau fonctionnel minimum, ne garantissant aucun confort acoustique.
  • Niveau Performant : assure un confort acoustique propice au travail, allant au-delà du niveau « courant ».
  • Niveau Très Performant : correspond à des niveaux acoustiques maximaux rendus possibles par l'action sur l'ensemble des différents éléments de la construction de l'ouvrage. Ce niveau vise l'amélioration des communications utiles et la suppression des bruits superflus.

 Pour chaque type de local, la norme établit pour chacun de ces trois niveaux des objectifs des résultats chiffrés facilement vérifiables (isolement extérieur et intérieur, temps de réverbération, niveau sonore, et décroissance sonore) pour valider le niveau de qualité du bâtiment.


Se procurer la norme NF S31-080 sur la Qualité acoustique des bureaux et des espaces associés.

Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux : la norme NF X35-102

Le code du travail n'impose aucune obligation en matière de surface minimale, même s'il fixe des exigences de sécurité et d'hygiène, qui reviennent à réserver un espace minimum (en hauteur et en surface) permettant au salarié de disposer d'une liberté de mouvement suffisante.

La norme NF X 35-102 recommande les dimensions des espaces de travail en bureau et un espace minimum de :

 

  • 10 m² pour 1 personne seule,
  • 11 m² par personne dans un bureau collectif (soit 22 m² pour 2 personnes ou 33 m² pour 3, etc.),
  • 15 m² par personne dans un espace collectif bruyant (si les tâches nécessitent des communications téléphoniques par exemple). S'il s'agit d'un bureau collectif, il est recommandé de ne pas dépasser 5 personnes correspondant à un groupe de travail homogène (objectifs et commandement communs, type de tâches proches, stabilité du groupe...).
  • Un bureau paysager ne doit pas contenir plus de 10 personnes.


De même, la configuration des espaces est importante. Il est préférable d'éviter les bureaux en longueur :

 

  • un bureau d'une superficie inférieure ou égale à 25 m² doit avoir une longueur inférieure à 2 fois sa largeur,
  • un bureau d'une superficie supérieure à 25 m² doit avoir une longueur inférieure à 3 fois sa largeur. En ce qui concerne les espaces de circulation, la largeur optimale des couloirs est de 1,50 m, ce qui est conforme à la réglementation en cas d'incendie pour l'évacuation d'un groupe de 20 à 50 personnes, et permet le passage d'un fauteuil roulant pour handicapé et à 2 personnes de se croiser. 
  • Le plan de travail doit être réglable, de dimension suffisante (80 cm pour un écran plat, 115 cm pour un écran cathodique). Un plan annexe, en retour de table (60 x 120 cm) doit être prévu pour ranger les dossiers

 

En matière de ventilation, il existe des obligations définies par le code du travail, selon que les locaux disposent ou pas d'un système de ventilation mécaniquement contrôlée (VMC).

 

Code du travail : Articles R4214-22, R4222-5 et R4222-6

 

Se procurer la norme NF X35-102 sur la Conception ergonomique des espaces de travail en bureau.

 

Traitement acoustique de locaux de travail (Document ED 6103, INRS)

L'INRS, Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, diffuse des brochures et documents sur le traitement acoustique des locaux de travail, et notamment la brochure Référence ED 6103, Traitement acoustique de locaux de travail, qui rappelle quelques aspects techniques, décrit comment qualifier un local, précise les exigences réglementaires et explique le principe et la mise en œuvre du traitement acoustique d'un local de travail.


Pour accéder au document Traitement acoustique de locaux de travail.

Open space : réunis pour le meilleur et pour le pire (INRS, Dossier Travail et Sécurité)

Au sommaire de ce dossier de l'INRS  : panorama, entre panacée et miroir aux alouettes ; analyse : "l'open space ne favorise pas forcément le travail collectif" ; centres d'appels : Orange à l'écoute de ses écoutants ; expérience britannique : "tout le monde, quelle que soit sa fonction, est en open space" ; extension : quand la croissance de l'effectif est exponentielle ; adaptation : un passage à l'open space mi-figue mi-raisin.

 

Pour accéder au dossier Open space : réunis pour le meilleur et pour le pire.

Conception des lieux et des situations de travail, santé et sécurité : démarche, méthodes et connaissances techniques

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) publie ce document intitulé "Conception des lieux et des situations de travail, santé et sécurité : démarche, méthodes et connaissances techniques", qui a pour objectif de mettre à la disposition des maîtres d'ouvrage et des personnes en contact avec les concepteurs les méthodes et les connaissances utiles au déroulement d'un projet concernant les locaux et les situations de travail en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

 

Accéder au document Conception des lieux et des situations de travail, santé et sécurité : démarche, méthodes et connaissances techniques de l'INRS.

Création site internet : Agence web Images Créations