Aller au contenu

AccueilActualités & ConseilsIntelligence artificielle & confort au bureau

Intelligence artificielle & confort au bureau

Un texte de description succinct affiché sous le gros-titre. Il est judicieux d’y placer une balise H2 pour le référencement de la page, même si au préalable un bloc paragraphe est prévu à cet endroit. Pour cette raison, le bloc H2 est stylisé ici comme un paragraphe si besoin est.

Nous connaissions l’intelligence artificielle au service des tâches chronophages, répétitives et peu valorisantes, notamment dans le secteur de la grande distribution avec l’arrivée de robots (ex : Pepper et Tally). Désormais celle-ci s’invite également dans les bureaux pour toucher tout ce qui a attrait à la gestion du confort d’ambiance. Bien que technologique, l’humain et son bien-être restent au cœur du processus.

Cette évaluation peut se faire de manière objective, grâce à la relève de certaines valeurs qui seront comparées à des socles recommandés :

  • Température ambiante
  • Humidité
  • Ambiance lumineuse
  • Niveau sonore
  • Taux de dioxyde de carbone dans l’air

L’ensemble de ces facteurs jouent sur la concentration, sur la productivité et les prises de décision des employés. Mais la mesure du confort reste avant tout une donnée subjective, propre à chaque être humain (âge, métabolisme et condition physique).

Pour estimer cette satisfaction personnelle, d’autres processus sont mis en place et plus généralement des questionnaires digitaux, qui feront par la suite l’objet d’une consultation et de réglages en temps réel. Cette consultation de chaque avis permet également aux directeurs immobiliers et DRH de s’impliquer dans la gestion du confort d’ambiance. Ils seront au centre des décisions pour la fixation d’objectifs et la validation des orientations futures.

L’intelligence artificielle permettrait ainsi de diviser par 2 le taux d’insatisfaction au travail. Autre donnée primordiale : 25% d’économies d’énergie sont réalisées en moyenne lors d’une optimisation du confort, sans travaux dans un immeuble tertiaire. Un rapport qui se veut « gagnant-gagnant ». Attention tout de même, les professionnels du secteur recommandent de coupler la dimension digitale à la dimension humaine, afin de valoriser les actions et optimiser les chances de réussite.

Tout comme le propose Kandu (voir photo ci-dessous), l’appareil de mesure permettant d’évaluer la qualité de vie au travail selon les modalités développées plus haut. L’outil de Saint Gobain a reçu le prix de l’innovation 2019 au salon Workspace.

kandu
kandu